Adar

 

Adar (1)

 

· On ne dit tahanoun ni le 14 ni le 15 ; on ne dit pas non plus « Lamnatséah » ni « kel erekh apaïm »
· A minha de taanit esther on dit sur l’air de la méguila, dans la lecture de la Torah, « acher Ata békirbo »
· La haftara de parachat Zakhor est libre.
· On ne dit pas tsidkatékha si le 14 est chabbat , ni si c’est le 15.
· L’assiette « Matanot laévyonim » est facultative.
· Le jour de Pourim on fait Minha à 14h et pas Maariv.(à la synagogue)
· On ne dit chehéhéyanou sur la méguila que le soir.

· Les personnes qui ont perdu l’un de leurs parents en Adar une année ordinaire doivent faire le Yahrzeit, dans une année embolismique, en Adar 1. Seuls le font en Adar 2 ceux dont le deuil a eu lieu en Adar 2.
Par contre, un jeune homme né en Adar 1 et dont les 13 ans s’accomplissent dans une année embolismique, doit faire sa Bar Mitsva en Adar 2.

 

Adar (2)

 

· Ce roch hodech est le dernier où l’on dit « oulkhaparat péchaa » dans le moussaf.
· On fait Yom kipour katan comme en Adar 1 les années ordinaires, avant roch hodech (nissan)

d’usage d’observer les « tat chovavim » les années embolismiques.

  • Twitter Clean
  • w-facebook

​© 2015 by Synagogue Ashkénaze de Vincennes     MENTIONS LEGALES